Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Les Jeunes avec Macron des Pays de la Loire réunis pour la 1ère fois à Angers le samedi 24 Mars

JAM Maine-et-Loire (JAM 49) composé de plusieurs saumurois a souhaité investir, pour la première édition de l’ « InterJAM Pays de la Loire », la problématique environnementale, et s’interroger plus particulièrement sur les enjeux de la Transition écologique sur son territoire ligérien, en France, et par-delà les frontières. Il se déroulera le samedi 24 février prochain.


L’ « InterJAM » s’adresse à l’ensemble des jeunes militants de La République En Marche ! et vise à les réunir de manière ponctuelle, pour porter à l’occasion d’une journée dédiée, certains débats et réflexions d’envergure.
"Nous avons voulu faire de ce premier événement, un temps fort. Les JAM seront tout d’abord invités, en matinée, à intégrer des ateliers de réflexion, thématiques. Leurs contributions alimenteront une synthèse destinée aux parlementaires de LREM et ses partenaires. L’après-midi, ouverte à tous, sera dédié à une table-ronde intitulée « Enjeux de la Transition environnementale en France" indique la responsable des JAM 49, Anais Maluenda Patrades. En tant que membre ou partenaire de la majorité présidentielle, les parlementaires nationaux du Grand Ouest ont été conviés et répondront présents. La table-ronde , ouverte à tous (entrée gratuite, dans la limite des places disponibles: https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfWvimxn... aura lieu aux Salons Curnonsky, 6 Rue du Parvis Saint-Maurice à Angers, à partir de 14h, et jusqu’à 17h.

Qui sont les JAM ?

Depuis la création de son mouvement en avril 2016, Emmanuel Macron n’a eu de cesse de réunir autour de lui des jeunes, de tout horizon social, professionnel ou politique. Ces jeunes, devenus Marcheurs, se sont rassemblés au sein d’un collectif appelé Jeunes avec Macron (JAM) décliné le plus souvent par département. Présents sur le territoire métropolitain et ultra-marin, ils défendent par leur engagement "l’idée d’une société plus libre, plus juste et plus solidaire."


Article du 26 février 2018 I Catégorie : Politique

 


18 commentaires :


Commentaire de Superdeg 25/02/2018 09:22:03

Est-ce que la presse sera invitée car avec sa majesté ou pour d'autre son altesse Macron premier ce ne serait pas le cas, d'ailleurs il vire la presse de son palais l'Elysée...y auraient-ils des choses à cacher? et de plus payées par le contribuable, va donc savoir, mais là on ne le saura pas, mais le doute va s'installer



Commentaire de Nostromo 25/02/2018 12:08:33

Il n’y a rien à débattre les décisions sont déjà prises. C’est une manipulation connue dans le monde du travail et mise en œuvre régulièrement par les « managers ». Une fois les conclusions faites par les « dirigeants » , on organise des réunions avec les travailleurs pour faire croire que c’est une décision collégiale. Voyez pour les retraités, la baisse des APL , les cheminots ... et demain à qui le tour ? Enfin il y a des avancées aussi, faut pas être médisant : suppression de l’ISF, cadeaux fiscaux aux ultras riches.



Commentaire de ouaip 25/02/2018 17:38:05

Ils ont vraiment la "gueule" de fils et filles à papa (macron). La fausse France quoi !



Commentaire de barnabe 26/02/2018 08:38:56

Ils défendent "l'idée d'une société plus libre, plus juste,plus solidaire effectivement et là je confirme, que ce n'est qu'une idée parce que la réalité est bien différente !



Commentaire de Nostromo 26/02/2018 09:44:47

Effectivement une société plus solidaire : les retraités payent pour les actifs, les pauvres payent pour les riches, les oppressés payent pour les dictateurs, les cheminots vont payer pour les agriculteurs, les contribuables payent pour les hommes politiques. Elle n’est pas belle la vie ?



Commentaire de Nostromo 26/02/2018 12:18:11

Fin des réflexions : fin du statut des cheminots ! On tire tout le monde vers le bas, c’est ça la définition de la solidarité chez LREM (Manu a réfléchi et a décidé) ou le paradoxe de Robin des Bois « je vole les pauvres pour donner aux riches ». Attention au retour !!



Commentaire de Statut des cheminots 26/02/2018 13:49:22

20 minutes : Le « statut » des cheminots qui existe depuis 1920, offrait un certain nombre d’avantages aux salariés, dont l’emploi à vie. Edouard Philippe a précisé que les employés actuels conserveront le statut, ce ne sera plus le cas pour les nouveaux cheminots. Ils seront embauchés via un contrat de travail « classique » // Où est le problème? Ceux qui ont déjà ce statut le garderont. A chaque fois qu'une réforme est envisagée cela ne convient pas encore. On voulait des réformes, alors laissons le gouvernement agir sans s'opposer à tout systématiquement.



Commentaire de Nostromo 26/02/2018 15:08:20

Qu’est qu’une réforme ? Une avancée ou un recul ? Le problème est toujours le même : tirer tout le monde vers le bas ! Toujours moins, la dynamique est de payer moins, la précarité au motif qu’il y a moins bien loti que vous alors ne vous plaignez pas ! Pensons aussi à nos enfants et à l’avenir. De toute façon cela ne bénéficiera pas aux communs des travailleurs. En plus je ne suis pas cheminot ...



Commentaire de PAG 26/02/2018 18:49:00

Je suis d'accord avec le raisonnement de "statut des cheminots". De plus je suis prêt à parier que ceux (non cheminots) qui contestent la réforme sont les mêmes qui jalousent ces "nantis de cheminots qui ont tant de privilèges , l'emploi à vie ...le train gratuit...c'est inadmissible...!". Si la réforme ne se fait pas, ce sera, à terme, la fin de la SNCF et du service public. La fin sera encore plus douloureuse pour les employés et les clients<;



Commentaire de Nostromo 26/02/2018 19:36:46

@PAG : pari perdu !!! La fin du service public c’est la privatisation !



Commentaire de Gédéon 27/02/2018 10:29:10

Une idée !!! Saugrenue sans doute ! 35 à 40% des retraités sont impliqués dans le bénévolat (actions humanitaires, resto du cœur, Emmaüs, secours populaire, clubs sportifs, alphabétisation etc...etc...) S'ils montraient seulement leur utilité en "restant à la maison" durant 1 semaine...et seulement 1 semaine, nous verrions si les "vieux" méritent tant d'invective. Ils ne mettraient pas en péril l'économie, ni ne provoqueraient de licenciements, aucune fermeture d'usine ...Non une simple grève pour le "fun"...pour faire d''jeuns...Qu'en dites-vous ?



Commentaire de PAG 27/02/2018 11:20:13

Réponse à Nostromo. C'était bien l'esprit de mon commentaire: pas de réforme = service publique obsolète sans défense face à l'ouverture à la concurrence (2020, je crois) = privatisation inévitable à terme.




Commentaire de Bernard 27/02/2018 14:53:04

Si il est vrai que les cheminots bénéficient d'avantages qui doivent disparaitre, principalement le régime de retraite à aligner sur le régime générale, l'emploi à vie ne me choque pas à partir du moment ou le travail est bien fait, et la il y a un gros effort à faire à la SNCF.
Mais que l'on ne se trompe pas tout ce que ce gouvernement de godillots prendra aux cheminots ne sera pas redistribué aux plus pauvres, les agriculteurs ne profiteront pas d'une augmentation de leur retraite pour la bonne et simple raison que la macronie ne redistribue qu'aux nantis à qui il donne toujours plus.
Ce président des riches, des retraites chapeaux, des gros actionnaires du CAC40 et de la grande finance bancaire (d’où il vient) internationale, déteste les plus petits il suffit de voire comment il parle d'eux, il déteste les petits qui ne vivent pas dans les grandes métropoles, il suffit de voire comment il fermes les classes pour les ouvrir au profit des plus grandes villes.
Les Français non rien n'a attendre de ce gouvernement, il est temps d'ouvrir les yeux.



Commentaire de CONtribuable1 27/02/2018 15:05:46

Tous ses commentaires sont contres ou presque le statut des cheminots , je ne les défends pas , mais personne ne dit mot sur les agents de l'EDF , personne ne parle des avantages extravagants des députés ainsi que les parlementaires ( exonération de la CSG ) . Si les cheminots et leur famille ont des avantages , les agents EDF ont aussi des largesses défendues et soutenues par l'état ne serait - ce que la consommation de l'électricité et avantages sociaux . Et ce n'est certainement pas avec don " salustre" macron que ces avantages disparaîtront .



Commentaire de Superdeg 28/02/2018 13:52:54

Et les super avantages des sportifs professionnel, et des auteurs, compositeurs; interprètes: normal ce sont des Dieux de la scène ou des terrains



Commentaire de Nostromo 28/02/2018 15:44:01

Ne vous trompez pas ! Vous pouvez demander à ce que les cheminots, la poste, EDF, GDF, les fonctionnaires aient moins demain qu'aujourd'hui et ensuite ... ? Demain vous ne pourrez pas demander d'avantages pour s'aligner sur ces corporations, car elles n'auront plus rien ! Tout le monde au ras des pâquerettes alors que ce sont nos collègues "salariés"; pour nos enfants plus d'espoir de travailler dignement.
La stratégie est de monter les uns contre les autres , que le peuple se bouffe la gueule, plus d'esprit de solidarité ... et comme ça les vrais nantis peuvent dormir sur leurs 2 oreilles.
Alors Bernard, Contribuable et les autre ... ne tombez pas dans le piège !



Commentaire de CONtribuable1 28/02/2018 16:35:26

Nostromo : D'accord avec vous , diviser pour mieux régner tel est la devise de ce parti politique ,il est vrai qu'aujourd'hui c'est chacun pour soi , au lieu de se solidariser . Mais que dirions aussi de tout ces anciens présidents (ils sont 4 actuellement ) qui bénéficient des impôts des Français pour vivre comme des pachas , la aussi y'a de quoi se révolter , donc des impôts ont en payeras encore et encore.
Mais pour répondre plus précisément , je voulais simplement dire quelque soi la corporation les acquis sont supprimés petit a petit ce gouvernement s'attaque actuellement aux conventions collectives et locales (les médias n'en parlent pas ) puisqu’ils sont en train de mettre en place le " forfait journalier de travail " c'est a dire que la loi permettras ou ( l'avenant au code du travail ) de travailler jusqu’à 11 h par jour en cas de surcroît de travail .



Commentaire de Pas con le gars 28/02/2018 16:36:55

Moi je suis d’accord pour aligner les retraites de tous les régimes. Mais on s’aligne tous sur la SNCF ! Et c’est possible , il suffit d’aligner les retraites des députés, anciens présidents, patrons du CAC 40 et autres milliardaires sur le même régime que les cheminots.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI