Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Le Mag'Hebdo. Pays de la Loire, première région de France de l’entrée en apprentissage

L’édition 2019 du baromètre ISM-MAAF de l’artisanat évalue, pour la quatrième année consécutive, l’implication des entreprises artisanales dans la formation des apprentis et la transmission des savoir-faire. En Pays de la Loire, elle met en exergue une hausse des entrées en apprentissage à + 12 % et la diversité des parcours d’apprentis : hausse des inscriptions de jeunes de plus de 25 ans, mais aussi de jeunes de moins de 18 ans.


A l’échelle nationale, les inscriptions en première année poursuivent leur progression avec une reprise qui se confirme à + 3 %. En 2017-2018, les effectifs augmentent avec 75 370 apprentis ayant démarré un diplôme. A l’échelle régionale, en Pays de la Loire, sur un total de 12 000 apprentis dans l’artisanat, la moitié a démarré un diplôme en 2017-2018, soit 12 % de plus que durant l’année précédente. Les évolutions des inscriptions en apprentissage les plus fortes ont eu lieu en Mayenne (+ 22 %) suivi par la Vendée (+ 20 %) et la Loire-Atlantique (+ 11 %). Le département du Maine-et-Loire enregistre quant à lui une hausse de 10 %. Au total, les apprentis de l’artisanat représentent 41 % de l’ensemble des apprentis dans la région. La Loire-Atlantique avec 3 920 apprentis, la Vendée avec 2 600 apprentis et le Maine-et-Loire qui en comptabilise 2 530 sont les départements accueillant le plus d’apprentis dans la région.

Nombre d’apprentis en 2017-2018 en Pays de la Loire

La propension à former des apprentis dans l’artisanat est bien meilleure dans la région Pays de la Loire (1 apprenti pour 4 entreprises) qu’au niveau national (1 apprenti pour 8 entreprises). Par ailleurs, dans la région comme à l’échelle nationale, l’apprentissage artisanal est plus développé dans les petites et moyennes agglomérations (1 apprenti pour 4 entreprises) que dans les communes rurales (1 apprenti pour 5 entreprises). Catherine Elie, Directrice des études et du développement économique de l’Institut Supérieur des Métiers (ISM), précise : « La dynamique d’évolution de l’apprentissage dépend de très nombreux facteurs : dans certaines régions, comme les Pays de la Loire, la formation par apprentissage est très ancrée historiquement dans les pratiques et la culture régionale. La conjoncture économique est un autre facteur (elle est meilleure ces dernières années dans les régions de la côte atlantique). Un dernier facteur est le volontarisme des politiques régionales : deux régions seulement affichent un nombre d’apprentis supérieur à ce qu’il était en 2012, les Hauts de France et les Pays de la Loire. »

Des apprentis aux parcours diversifiés


Dans la région Pays de la Loire, le secteur du BTP est largement choisi par les apprentis qui sont 40 % (soit 4 850 apprentis), à être formés dans ces métiers, suivi par l’alimentation (27 % soit 3 290 apprentis) puis les services (24 % soit 2 830 apprentis). Enfin, 9 % d’entre eux se préparent à un métier de fabrication, secteur qui a cependant connu la baisse la plus importante (- 3 %) sur un an depuis l’année 2016-2017. 6 350 apprentis ont moins de 18 ans, ce qui représente plus de la moitié (53 %) du total en 2017-2018. Toutefois, si la majorité des jeunes démarrent la préparation d’un métier avant 18 ans, ils sont de plus en plus nombreux à trouver leur vocation plus tardivement. 120 jeunes de plus de 25 ans ont ainsi démarré leur apprentissage (+ 86 % depuis 2016-2017), une possibilité offerte par la loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel ». La variété des diplômes préparés est large : 67 % des apprentis sont inscrits à des diplômes de niveau CAP, diplôme qui a connu la plus forte évolution par rapport à 2016-2017 (+ 20%). 26 % sont inscrits à des diplômes de niveau BAC/BP et 7 % à des diplômes de l’enseignement supérieur (BTS, Licence, Master).

Infos pratiques : Retrouvez tous les détails de cette étude sur le site internet de l'Institut Supérieur des Métiers.


Article du 11 septembre 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI