Mesure anormale de tritium dans la Loire en janvier 2019 l'ASN communique

Le lanceur d'alerte, l’Association pour le contrôle de la radioactivité dans l’Ouest (Acro) a communiqué en juin 2019 sur les mesures qu'elle réalise en Loire sur les radionucléides. Parmi les 86 mesures effectuées par l’Acro dans les eaux de rivière, une seule est supérieur à la référence de qualité de 100 Bq/ définie par l'ASN, l'Autorité de Sureté Nucléaire. Celle-ci relevée le 21 janvier 2019, lors d’un prélèvement effectué à Saumur le 21 janvier 2019 était de 310 Bq/L. L'ASN n'a pas trouvé d'explication à ce taux particulièrement élevé. Voici un extrait de sa publication ce 17 octobre.


L’ASN a pris connaissance du rapport concernant les mesures de radionucléides dans la Loire publié le 18 juin 2019 par l’Association pour le contrôle de la radioactivité dans l’Ouest (Acro), dont le laboratoire est agréé par l’ASN pour plusieurs types d’analyses radiologiques.

Les actions menées pour confirmer la mesure de 310 Bq/L


L’ASN a mené des investigations, en lien avec l’IRSN, afin de comprendre l’origine de cette concentration en tritium relevée par l’Acro. Le 21 juin 2019, elle a mené une inspection de la centrale nucléaire de Chinon afin de contrôler les dispositions de maitrise des rejets d’effluents liquides prises par l’exploitant, en particulier pour ce qui concerne les opérations de rejets effectuées dans la période précédant le prélèvement ayant donné lieu à la valeur anormalement élevée. Lors de cette inspection, aucune anomalie importante susceptible d’être à l’origine d’un rejet non maitrisé n’a été détectée. L’ASN a également analysé une nouvelle fois les registres règlementaires remis par EDF ; elle n’a relevé aucune anomalie concernant les modalités de rejets des centrales concernées sur la période considérée. Les calculs de dilution font état d’une activité moyenne de 60 à 80 Bq/L en aval de la confluence Vienne/Loire le 21 janvier 2019. L’ASN a également interrogé les autres exploitants d’installations industrielles détentrices de sources de tritium et échangé avec son homologue pour la Défense (ASND) et la Direction générale de la santé. L’IRSN a procédé à la modélisation de la dispersion des rejets effectués en janvier 2019 à l’aval des 5 centrales concernées. La valeur maximale obtenue à Saumur est d’environ 80 Bq/L. Les études menées par l’IRSN ne permettent pas à ce jour d’expliquer la concentration de 310 Bq/L relevée à Saumur. L’ASN poursuit son travail d’instruction, en lien avec l’IRSN. La réalisation d’une nouvelle campagne de mesure dans la zone concernée est notamment prévue.

Infos pratiques : Plus d'informations sur la méthode utilisée pour les contrôles ici


Article du 18 octobre 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


5 commentaires :


Commentaire de fukuchinon 18/10/2019 18:10:25

Sans doute de la radioactivité naturelle !! le kiosque



Commentaire de barnabe 18/10/2019 22:31:06

Ceux et celles qui consomment du poisson de Loire, aucun risque ?



Commentaire de no danger 19/10/2019 11:12:20

on peut dormir tranquille !! on est maintenant rassuré !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! c'est marrant,c'est parfois les mêmes qui aiment à nous faire peur sur le réchauffement climatique et par la même occasion nous" rackettent" , qui se complaisent à nous rassurer sur les conséquences de certains dysfonctionnement des usines seveso ,des centrales nucléaires ...... Où se situe la frontière entre l'incompétence et le mensonge?



Commentaire de Jean 20/10/2019 14:36:57

J'ai plus confiance en l'ASN que dans les "lanceurs d'alerte" ...



Commentaire de Moi aussi Jean 20/10/2019 16:25:41

ASN ne s'amuserait pas à un tel jeu, négliger les analyses. . C'est trop sérieux.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI