Thouarsais. Une Maison des Mobilités pour développer des transports durables

Faciliter les déplacements en prenant en compte le développement durable, c’est l’objectif de la Maison des Mobilités inaugurée ce 8 novembre au Centre Prométhée à Thouars. Ce « lieu ressource » a vocation à favoriser l’insertion professionnelle et sociale des personnes ne disposant pas de moyens de locomotion, à promouvoir les solutions alternatives à la voiture ainsi que les modes de transports électriques.

Le président de la communauté de communes, Bernard Paineau (à gauche), a inauguré la maison des mobilités


Le territoire de la Communauté de Communes du Thouarsais est engagé pour devenir un Territoire à Energie Positive à l’horizon 2050.La réalisation de cet objectif passe par la réduction des consommations énergétiques liées aux déplacements. Le développement d’une mobilité plus durable est donc essentiel. De plus, cette ambition doit aussi permettre une mobilité pour tous les habitants. Le développement et la gestion de la Maison des mobilités est porté par le Centre Socioculturel de Thouars. Cependant c’est un projet multi-partenarial, ainsi un collectif « mobilité » s’est constitué pour coconstruire le projet durant l’année 2019 autour du Centre Socioculturel et de la Communauté de Communes du Thouarsais. Il compte une douzaine de partenaires comme Pôle emploi, la communauté de communes, la région, la ville de Thouars, la MSA, Cap emploi… La maison des mobilités est constituée de trois niveaux donc elle regroupe plusieurs objectifs, à savoir disposer d’un lieu unique pour renseigner et conseiller les habitants afin de favoriser la mobilité durable. Mais aussi développer une offre de mobilité pour tous. Ou encore permettre l’insertion des personnes dont la mobilité est un frein à l’emploi et la formation.

Le fonctionnement du premier niveau : L’accueil grand public

La maison des mobilités (le centre socioculturel de Thouars) est désormais le lieu unique pour renseigner et conseiller les habitants sur les solutions alternatives à la voiture individuelle. Chaque habitant peut venir se renseigner sur les différents services existants sur le territoire (train, car, T’vélos, Comm’bus, bourse aux permis, ...). En outre, sur demande ils peuvent aussi bénéficier d’un conseil à la mobilité individualisé (diagnostic de mobilité personnalisé, conseil à l’achat, ...). Il est possible de se renseigner par téléphone aux horaires d’ouverture du CSC ou de prendre rendez-vous. Il y est aussi possible de venir directement au CSC pendant les permanences les mardis, mercredis, jeudis et vendredis de 9h à 12h ou pendant une permanence délocalisée une fois par mois sur le territoire et deux fois par mois dans le quartier des Capucins.

Le fonctionnement du deuxième niveau : T’Solid’R

Le transport solidaire qui a été inauguré le 1erfévrier 2018 et qui est géré par le Centre Socioculturel de Thouars intègre la Maison des mobilités. Pour rappel, un bénévole donne un peu de son temps pour transporter des personnes qui ne peuvent pas se déplacer de manière temporaire ou permanente, contre une indemnité de 0,35€/km. C’est un service de dernier recours, quand aucun autre transport n’est possible et sous conditions de ressources. Ces trajets peuvent être de courtes distances mais il est aussi possible, si le bénévole est d’accord, de conduire les utilisateurs en dehors du territoire de la Communauté de Communes du Thouarsais pour un rendez-vous médical par exemple.

Le fonctionnement du troisième niveau : La location solidaire


La maison des mobilités est aussi constituée d’un parc de véhicules pour permettre aux habitants qui n’ont pas de moyen de locomotion d’accepter un emploi ou une formation. Ce service est accessible sous prescription d’un partenaire social (exemple : les assistances sociales, la MEF, POE, pôle emploi, le CIAS, ...) qui le transmet au Centre Socioculturel. Ce dernier assure ensuite la location en fonction des besoins de la personne pour une durée de trois mois maximum. Un conseil à la mobilité individualisé vient compléter toute location afin de trouver une solution pérenne. Le parc de location solidaire comprend ainsi trois vélos à assistance électrique, deux scooters, une voiture thermique. En 2020 est prévue l’arrivée de trois véhicules électrique mais également deux voitures électriques sans permis. « Le fait qu’une partie du parc soit électrique était essentiel dans le développement du projet. Ce choix est bénéfique d’un point de vue environnemental mais aussi d’un point de vue social. Offrir la possibilité à un public en insertion de louer des véhicules électriques leur permet de réduire les coûts liés au carburant pendant le temps de location. Cette économie n’est pas négligeable afin de mettre de l’argent de côté pour trouver une solution plus pérenne », indique la communauté de communes du Thouarsais.


Article du 12 novembre 2019 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI