Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Parcours professionnel : Pascal Fournier directeur de MDA nous raconte ses métiers et sa carrière

Fini l'époque où l'on travaillait toute sa vie au sein de la même entreprise sans changer de métier. La carrière professionnelle n’est plus un long fleuve tranquille. Pascal Fournier, directeur de MDA à Saint Hilaire Saint Florent nous raconte son parcours atypique.


A 51 ans, Pascal Fournier a déjà connu plusieurs vies  professionnelles : « Dans les années 1980, bac en poche , je n'avais pas de plan de carrière. C'était le début de la programmation informatique et habitant  en région parisienne, j'ai trouvé un job dans ce domaine. Comme il n’existait pas de formation prévue pour ce métier, j'ai appris sur le tas... J'ai ensuite évolué au fil des rencontres et suis devenu directeur informatique d'une entreprise de distribution. En 1992, touché par la  période économique difficile pour l'informatique, j’ai décidé de me réorienter. Ma famille étant originaire de Montsoreau, j’ai choisi  de revenir dans la région où j'ai passé toutes les vacances de mon enfance. J'ai trouvé un projet de carrière en tant qu'assureur à l’UAP dans le réseau salarié. J'y suis resté 10 ans et puis, devenu Axa, le groupe a évolué, je ne m'y retrouvais plus. C'est alors qu'une amie m’a fait découvrir  mon nouveau métier. Elle venait de prendre une franchise MDA, le discount électro ménager haut de gamme, très implanté dans le Sud-Est. En découvrant ce concept et ce mode de gestion dynamique et très professionnel, j’ai  été séduit. J’ai décidé d’en faire profiter la région saumuroise,  et me suis lancé dans l'aventure en février 2009.  Aujourd'hui, je dirige un des 90 magasins en France, et je mise avant tout sur une relation de confiance, de services et de conseils personnalisés que beaucoup de clients recherchent actuellement.»



La mobilité, une tendance forte



Selon une étude de l'AFPA*, trois salariés sur cinq (61%) ont déjà « changé de métier » au cours de leur carrière. Dans leur vie professionnelle, les salariés français ont eu, en moyenne, 4,2 employeurs. Les salariés des petites structures paraissent avoir eu un parcours moins linéaire que ceux des grosses organisations. L’âge influe évidemment sur le nombre d’employeurs, mais le niveau de qualification aussi. Près d’un tiers des ouvriers mentionne six entreprises et plus, la moitié des professions intermédiaires déclare une à deux. L’écart se creuse entre les entreprises privées et le secteur public qui, sans surprise, offre une plus grande stabilité dans l’emploi. La formation est considérée comme la meilleure façon de développer son « capital compétences » pour se maintenir dans l’emploi et/ou changer de métier. 80 % des salariés se disent prêts à consacrer du temps personnel.



Pascal Fournier : se nourrir des rencontres et de ses expériences


"Je me suis toujours nourri des rencontres et de mes expériences. Dans ma vie, j'ai eus la chance de rencontrer des gens extraordinaires qui m'ont beaucoup appris. Les expériences que j'ai eu notamment chez AXA me sont aujourd'hui d'un grand secours dans la gestion de mon entreprise. De plus le groupe AXA m'a permis d'accéder à des formations de très bon niveau. Finalement, chacune de mes expériences a été complémentaire, mais elles ont toutes un point commun : la relation humaine."

Des conseils pour les jeunes ?


Quand on interroge Pascal Fournier sur des conseils qu'il pourrait donner à des jeunes. Celui-ci se montre plus relatif :"Difficile à dire... La société et le monde ont changé depuis les années 80. Il y a eu notamment la mondialisation, il est donc nécessaire d'être bilingue aujourd'hui. Tout ce que je sais, c'est qu'il faut être réceptif à ce qui se passe autour de soi, savoir saisir des opportunités et apprendre des autres... Après... On est tous différents. Moi, j'ai toujours eu un esprit indépendant. Je n'arrive pas à m'imposer des choses que je n'aime pas... C'est peut-être cela qui a été mon moteur. "


* Sondage réalisé pour l’Association nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes (AFPA) et Agence Nationale pour l'Amélioration des Conditions de Travail (ANACT) par téléphone auprès de 818 salariés actifs occupés par TNS Sofres pour la 5è Semaine pour la qualité de vie au travail organisée du 29 mai au 6 juin 2010.

 

Vous avez aimé cet article ? Alors, recevez chaque lundi et jeudi un résumé de notre actualité en cliquantici. Et comme toujours, continuez à écrire vos propres articles (sans limitation de signes), et à nous faire parvenir des informations en cliquant ici.


Article du 04 octobre 2011 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de Bloudeau 13/02/2018 17:41:57

Très bien accueilli par Pascal et son employé. Des personnes à l'écoute et très sympa.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI